“Qui veut faire le bonheur des autres a déjà fait le sien.” Proverbe chinois

“Qui veut faire le bonheur des autres a déjà fait le sien.” Proverbe chinois

“Qui veut faire le bonheur des autres a déjà fait le sien.” Proverbe chinois

J’ai lu cette phrase hier sur un de ces petits papiers que l’on découvre dans les papillotes !! Et j’ai eu envie d’écrire ces quelques lignes et de vous les partager.

Il me semble que faire le bonheur des autres a toujours été parmi mes quêtes. Savais-je moi-même ce qu’était le bonheur ? L’avais-je suffisamment éprouvé pour prétendre le connaître et être en capacité de le “faire” pour les autres, à commencer par mes proches ? Bien-sûr que je voulais leur bonheur mais qui étais-je pour savoir quelle forme, quelle tonalité, quelle saveur, quelle consistance avait le bonheur selon eux ? Les avais-je questionné à ce sujet ? Avais-je consacré assez de temps à observer ce qui les mettait en “état de bonheur” ? Et si j’avais seulement eu envie de “faire plaisir” ?

Je crois aujourd’hui que “faire le bonheur des autres” est sans doute présomptueux. Je continue à souhaiter que chacune et chacun approche le bonheur, le ressente et le vive ! Les années passant, les expériences se succédant, la vie se déroulant, j’ai d’abord appris que le bonheur est intérieur avant de le ressentir et surtout de l’accueillir. Car accueillir le bonheur n’est peut-être pas aussi naturel qu’on pourrait le penser…

Alors j’invite chaque être humain à d’abord oeuvrer pour son propre bonheur ; à le vivre ; à l’intégrer pleinement ; à ressentir sa chaleur, sa douceur, sa légèreté, sa consistance… mais aussi sa fragilité, sa vulnérabilité, sa fugacité, sa versatilité… Qui connaît le bonheur en connaît – probablement – sa délicate appréhension et découvre ainsi combien il peut être illusoire de penser pouvoir faire celui des autres, non ?

L’humilité est peut-être le premier pas pour “qui veut faire le bonheur des autres” ?

Laurence PARIS

Décembre 2017

Laurence